FRUGALITÉ CRÉATIVE

Le secteur du bâtiment produit environ 40 % des déchets et des émissions de gaz à effet de serre tout en consommant 60 % des ressources. Un changement radical s’impose. C’est ce que défend le « Manifeste pour une frugalité heureuse et créative dans l’architecture et l’aménagement des territoires urbains et ruraux » lancé par trois pionniers français en janvier 2018. En trois ans, il a déjà été signé par près de 12 000 personnes dans 65 pays. La prise de conscience est partagée. En mai 2019, l’association des architectes allemands BDA a publié un texte intitulé « Das Haus der Erde » (La Maison de la Terre). L’objectif commun est une architecture plus respectueuse des ressources naturelles, qui transforme l’existant avant de construire du neuf, qui valorise les matériaux renouvelables et les savoir-faire locaux, qui privilégie des solutions techniques robustes et propose un équilibre entre tradition et modernité. Il existe déjà un grand nombre de bâtiments que l’on peut qualifier de « frugaux ». L’exposition présente des exemples inspirants construits récemment des deux côtés du Rhin : 20 dans le Grand Est, région française très engagée, et 15 en zone alémanique (Bade-Wurtemberg, Suisse et Vorarlberg). Ce dialogue franco-allemand invite les experts et le grand public à participer au changement de paradigme en cours.
— Dominique Gauzin-Müller

Des informations complémentaires du séminaire: Weniger ist genug
IRGE | Universität Stuttgart

La construction durable en Allemagne et en France

Cliquez sur la carte-frugalité et trouvez des informations pratiques sur les matériaux, la planification et la production.
Cliquez sur la carte-frugalité et trouvez des informations pratiques sur les matériaux, la planification et la production.